Acheter ou louer ? Une question de profil et de timing



Prêts pour un petit test comme on en retrouve beaucoup sur le web ? Pas mal d’infos, des situations concrètes et à vous de voir s’il vaut mieux louer ou si vous êtes prêts à acheter.

Avant de parler de vous et de votre situation, revenons sur quelques petits évènements récents. Petits. Comme une crise sanitaire de plus d’un an qui a eu plus d’un effet sur le marché de l’immobilier. Nombreux sont ceux qui ont constaté une certaine hausse des prix. D’un côté ; des propriétaires inquiets par leur futur et qui souhaitent conserver leur bien avant d’y voir plus clair. L’offre est moins importante que lors des années précédentes. Et de l’autre ? Des candidats acquéreurs fatigués par le confinement et désireux de s’offrir de l’espace et un jardin. Résultat ? Certains biens sont partis très rapidement à des prix parfois exagérés. D’après les données du baromètre des notaires, les prix, pour une maison individuelle, ont grimpé de 4,2% en moyenne en 2020 sur l’ensemble du pays. Mieux vaut-il peut-être un peu attendre avant d’acheter ? On ne vous aidera pas en soulignant également que les prix de l’immobilier ont toujours tendance à grimper au fil des années.


Votre situation


Vous avez encore du mal à vous poser ? Vous ne voyez pas rester dans le même environnement très longtemps et votre future situation familiale n’est pas certaine ? Alors mieux vaut penser à louer dans un premier temps. La tendance dans les grandes villes et d’ailleurs en train de passer vers une courte majorité de locataires par rapport aux propriétaires. Un style de vie qui correspond à certaines envies actuelles de mobilité professionnelle ou de contexte familial. Une manière de pouvoir répondre aux aléas de la vie. D’un point de vue financier, il faut également pouvoir préparer un achat et tous les frais de base inhérents. Et le montant des mensualités d’un emprunt est souvent plus élevé que celui d’un loyer.

Vous avez eu le temps de constituer un bon matelas d’économies (10-15% environ du prix d’achat), vous avez pris le temps de vous renseigner et de vous faire conseiller ? Vous avez la certitude de voir à long terme et vous souhaitez voir venir pour vos vieux jours ? C’est peut-être le moment d’acheter un bien. Le fait de devenir propriétaire est avant tout une protection sociale et un investissement sécurisé. Des mensualités plus élevées mais pas de loyer à payer une fois l’emprunt remboursé. Même si certains frais se poursuivent, voilà de quoi profiter presque pleinement de ses revenus.


Quelles nouvelles pour les locataires ?


D’après des données de la banque BNP Paribas Fortis, le nombre de crédits hypothécaires accordés à la génération née entre 1980-90 a baissé de 32% en 2020. Effet pandémie, suppression du bonus logement en Flandre mais aussi durcissement des conditions imposées aux jeunes pour l’octroi d’un crédit. Se garantir une réserve suffisante pour acheter semble prendre un peu plus de temps qu’auparavant. Et depuis début mai, les candidats locataires wallons peuvent solliciter un prêt à taux zéro pour payer leur garantie locative et leur premier mois de loyer. Il faut forcément répondre à plusieurs critères mais c’est une bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent louer en Wallonie.


Quelles nouvelles pour les acheteurs ?


Combien ? Seulement pour les frais de notaire ? Du déjà entendu. Et qui changera peut-être bientôt. Une révision des tarifs et l’instauration d’une périodicité de révision est à l’étude dans les cabinets politiques concernés. Le groupe PS de la Chambre a d’ailleurs annoncé avoir déposé une proposition visant à faciliter l’accès à la propriété via la réduction des tarifs notariés. Ajoutez à cela les taux bas et les aides des différentes régions et vous serez peut-être bien convaincus de passer l’étape d’un premier achat prochainement.

Vous l’aurez compris, difficile de répondre à votre place. Être locataire ou propriétaire comporte des avantages et des inconvénients. Toute est une question de profil et de timing.

Posts récents

Voir tout